Une entrée en campagne et les pieds dans la merde, non au FN

Quelque soit le cas de figure, le FN est annoncé gagnant dans le Nord Pas-de-Calais/Picardie aux régionales. Petit coup de pouce des sondages, actualité propice à la montée de la xénophobie, politiques désavouées : le cocktail est idéal mais je refuse d’en boire une seule goutte. Il reste à lutter contre l’opinion publique et lui faire comprendre qu’entre la peste et le choléra il reste le bon sens.

nord1

Marine Le Pen entre en campagne pour les prochaines régionales : elle vise le siège de présidente de Nord Pas-de-Calais/Picardie. Les sondages, alors qu’elle vient juste de décoller des starting block, lui sont déjà favorables ! Merci pour le petit coup de pouce des médias ; elle s’y voit déjà et nous avons le scénario d’un succès annoncé.

Je suis atterré, attristé et atteint. Petit fils d’émigré et fils d’un homme né en France polonais et naturalisé à 18 ans, j’ai donné mon énergie à mon pays. Après les mines de mon grand-père, mort de la silicose à même pas 50 ans, après le diplôme d’ingénieur de mon père qui a profité de l’ascenseur social pour encadrer la réussite de son domaine d’activité, je suis devenu prof, pour accompagner les « jeunes français » vers leur devenir de citoyen. Mon fils vient d’intégrer une grosse boîte qui fait rayonner le jeu vidéo à la française dans le monde.

Petit fils d’immigré, je suis la France

Arrivé en 1920, mon grand-père n’a jamais revu la Pologne, mon père et moi y avons fait un saut d’une semaine dans des circonstances dictées, et mon fils garde en lui des racines qui se sont solidement replantées dans le sol du Nord. Quatre hommes, des courages différents mais une intégration dans le pays. Qu’aurions-nous fait sans les Portugais, sans les Italiens et les Yougoslaves, sans les Marocains et les Polonais ? Que cette terre d’accueil, cette terre de travail ouvrier et symbole d’une mixité qui a fait sa force devienne le fief d’un Front National élu par les mêmes qui ont construit le squelette de nos plaines septentrionales montre bien à quel point l’homme ne comprend pas la politique ; et il ne la comprend pas parce la trahison des maires, des députés, des ministres de tous bords a été au-delà du point de non retour, jusqu’à laisser la place au loup dans notre bergerie.

Il faut lutter contre le FN

Il ne faut pas se voiler la face, l’arrivée au pouvoir du FN est une véritable tragédie, une insulte à l’histoire et à la mémoire des victimes que les extrêmes ont déjà fait de par le monde !! Il est un juste milieu à respecter, ni tiède ni mou,un équilibre entre la liberté de croire en des valeurs humanistes et la fierté d’espérer le partage des richesses de notre terre. L’immigration est devenu l’épouvantail qu’on agite pour faire fuir les consciences et garder pour soi un pays qui mourra de ne pas continuer à se renouveler.

Si la force ne me quitte pas, si le dégoût et le découragement ne me gagnent pas, je serai en guerre contre ce que représente la candidature du parti de Marine Le Pen à la gestion future de la région : une imposture. La nausée me guette, l’envie de fuir me tente. Je resterai néanmoins pour combattre, modestement à ma manière, ce qui pour moi est une des pires choses qui puissent nous arriver, l’obscurantisme.

N’hésitez-pas à vous joindre à tous les mouvements qui naîtront pour dire non au FN.